Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Philippe MAURIZOT est diplômé d'universités françaises et étrangères (boursier), sous-officier de réserve de l'Armée de l'Air (BA 125), a collaboré avec différentes entreprises de la région comme consultant. Il est aujourd'hui dirigeant de sociétés.

Résidant ici depuis toujours, investi dans la vie politique locale depuis plus de 20 ans, il a été candidat au Conseil Général des BdR en 2008 sur le canton d'Istres sud, candidat au Conseil Régional PACA en 2010, candidat suppléant aux législatives 2012 sur la 13ème circonscription des Bouches-du-Rhône et candidat tête de liste aux municipales 2014 à Fos-sur-Mer.

Dés 2001, il est élu Délégué au SAN Ouest Provence.

Il est aujourd'hui Conseiller Régional de Provence Alpes, Côte d'Azur dont il est Vice-président de la Commission Industrie, Innovation, Nouvelles Technologies et Numérique, Vice-président du Conseil de territoire Istres, Ouest Provence et Conseiller municipal de la ville de Fos-sur-Mer.

En 2016, il est élu Délégué "Les Républicains" de la XIIIème Circonscription des Bouches-du-Rhône après en avoir été le Conseiller National pendant deux mandats consécutifs.

Ce site présente son point de vue et ses actions sur les sujets et dossiers communaux et intercommunaux.

Vous pouvez également retrouver toute son actualité sur sa page FACEBOOK.

Recherche

Contact

     nveau pavé

Videowall

28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 17:25

 

Vous trouverez ci-dessous une vidéo dont la bande son est un extrait du Conseil municipal de Fos-sur-Mer du 25 octobre 2012 reprenant l'intégralité des échanges - sans coupure ni montage - entre Philippe MAURIZOT et le maire, à l'occasion du vote sur la création d'un "Pôle Métropolitain".

 

Le "Pôle Métropolitain" est l'option laissée par la loi SARKOZY pour éviter l'avènement d'une "Métropole" que souhaite nous imposer aujourd'hui le nouveau gouvernement socialiste, probablement à travers une nouvelle loi.


L'avènement d'une "Métropole" serait synonyme, pour les Fosséens, d'une perte considérable de leurs revenus financiers actuels, autant dire : d'une catastrophe...

 

 

VIDEO cliquer ci-dessous : 

 

 

 

 

 

Intégralité du texte de la déclaration de Philippe MAURIZOT en préambule de son vote POUR le "Pôle Métropolitain" :

 

"Tout le monde a bien compris que ce dossier est, en la matière, le plus important de ces trente dernières années. Selon ce qui en sortira, le quotidien de nos populations et le rôle de l’élu local en seront profondément modifiés.

Le point sur lequel tout le monde s’accorde : il faut changer d’échelle.

Cela signifie :

=>  Raisonner au niveau d’un territoire plus grand : l’aire métropolitaine.

=> S’organiser politiquement et administrativement pour préserver la prospérité de nos populations dans un monde globalisé et hautement concurrentiel.

Cet enjeu personne ne le conteste.

Mais, si tout le monde s’accorde sur la théorie, ce n’est pas le cas sur les modalités pratiques de sa mise en œuvre.

Pour faire court, aujourd’hui, sur ce plan, nous en sommes rendus à gérer l’urgence.

Face aux coups de boutoirs du Gouvernement, cette urgence consiste pour nous et à minima :

1° - A ne pas perdre la maîtrise de notre sol.

2° - A ne pas nous faire plumer.

Pourquoi et comment en sommes-nous arrivés là ?

Sans remonter jusqu’à Gaston DEFFERRE et les lois sur la décentralisation, faisons un bref retour en 2007.

Cette année là, en avril et en pleine campagne présidentielle, Patrick MENNUCCI est le premier à lancer le bouchon de l’extension du périmètre de la CUM vers les richesses de l’Ouest de l’Etang de Berre.

Dans la foulée, la candidate Ségolène ROYAL déclare : « Du point de vue de la pertinence économique, il me paraît cohérent que la totalité du Port Autonome soit sur le territoire de la CUM ».

Le candidat SARKOZY proclame lui : « C’est une question qui relève avant tout des collectivités locales. C’est aux habitants de décider de leur destin : je les accompagnerai dans leur choix, quel qu’il soit. »

Une fois élu, il a tenu sa promesse puisque malgré, un vif débat, la loi promulguée sur le sujet laissait le choix aux élus locaux. Choix que vous avez saisi en optant pour le « Pôle Métropolitain » et non pour la « Métropole ».

Par contre, on peut raisonnablement imaginer que si Ségolène ROYAL avait gagné la présidentielle, nous serions déjà intégrés dans la Métropole et vos attributions de maire, M. RAIMONDI, se borneraient peut-être, depuis une paires d’années déjà, à inaugurer les chrysanthèmes.

Aujourd’hui, contrairement à l’ancien Gouvernement, le nouveau veut passer en force et sans délai en nous imposant la métropole.

Convenez qu’il y a là une certaine ironie M. le Maire, vous qui pendant cinq ans avez tiré à boulets rouges sur le Président SARKOZY, car vous voilà désormais en première ligne, en qualité de nouveau Président du SAN, pour combattre sur ce dossier un Gouvernement que vous avez promu.

Si vous êtes  sincère et si vous êtes vraiment "le combattant" que vous  prétendez être, vous allez devoir aller contre vos amis politiques au premier rang desquels on trouve le premier ministre et derrière lui le Président de la République...

Mais allez vous le faire ?

Sur le site internet de la ville, on peut encore lire vos déclarations sur le sujet qui datent du précédent Gouvernement, je vous cite : "On assiste à une reprise en main du pouvoir jacobin parisien actuel qui souhaite ainsi donner satisfaction à ses amis politiques en région… On se croirait revenu au Moyen-Age !"

J’aimerai être une mouche, lundi prochain, à l’occasion de votre rencontre à Marseille avec Marylise LEBRANCHU, Ministre de la Réforme de l’Etat, pour m’assurer que vous serez toujours aussi véhément face à elle…

En attendant, je constate que ces derniers temps c’est M. CHARROUX qui a pris la tête de la fronde anti métropole. N’étant pas socialiste, il est peut être plus à l’aise que vous pour assumer ce rôle.

Mais il est peu crédible, car si en tant que Président de la CAPM il lance une campagne de communication pour refuser le transfert de ses compétences à une métropole marseillaise, dans le même temps il fait tout, de son côté, pour récupérer celles des villes de son intercommunalité (Social, la Santé, l’Environnement et la politique de la ville). Son slogan pourrait être : « Faites ce que je dis, pas ce que je fais ».

De façon plus générale, je considère que la situation actuelle est de la responsabilité des élus de tous bords qui n’ont pas su anticiper ni prendre de la hauteur. Ils n’ont pas su se préparer en travaillant ensemble et de façon progressive pour organiser en douceur ce changement d’échelle pourtant inévitable et prévisible.

Et ne venez pas me servir l’exemple du réseau de bus Ulysse entre le SAN et la CAPM. Vous apporteriez de l’eau à mon moulin. Car il vous aura fallut des années et une grosse pression extérieure pour qu’enfin une simple ligne de bus assure la continuité entre ces deux intercommunalités.

Enfin, que penser de l’attitude des maires de Miramas et d’Istres qui en sont encore à se chamailler sur la réalisation d’un nouveau quartier Istréen (le Mas Neuf) à la « frontière de Miramas »… Le premier reprochant au second cette implantation en évoquant je cite : «  ces milliers de nouveaux contribuables Istréens qui seront des usagers des réseaux de la commune de Miramas ». Ca fait peur !

Ces quelques exemples pour illustrer une politique étriquée, mesquine, rikiki qui continue encore aujourd’hui et qui, loin d’être un rempart contre la Métropole fait au contraire le jeu de ses promoteurs.

Si je vote aujourd’hui POUR le Pôle Métropolitain, ce n’est pas parce que je considère que c’est la panacée, mais uniquement parce que c’est le moindre mal dans l’état actuel et  l’urgence des choses, mais aussi pour pallier au risque de perte de la maîtrise du droit des sols et de perte de nos ressources financières.

Je tenais cependant auparavant à souligner d’abord l’ironie politique de la situation, ensuite et surtout le manque de vision, le manque d’anticipation de nos élus locaux.

Je les accuse d’être co-responsables de ce qui va se passer, pour ne pas avoir su préparer progressivement et dans un intérêt bien compris pour leurs populations comme pour eux mêmes, une mutation pourtant prévisible et inéluctable.

Ils ont préféré « jouer la montre » pour préserver le plus longtemps possible leurs petits intérêts personnels.

Bilan de tout ce gâchis : il y a fort à parier que nous allons tous maintenant payer cela très cher et pas plus tard que dans quelques mois, un an tout au plus. Je vous remercie de votre attention."

 

Philippe MAURIZOT

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe MAURIZOT - dans Conseil municipal.
commenter cet article

commentaires

Moi 16/11/2012 10:58

La métropole de Marseille c'est maintenant ! Ayrault et Hollande avancent sournoisement mais sûrement. Début 2013 tout sera bouclé et la loi pondue ! Les c... ! Ils on voté Hollande et appelé à
voter pour lui c'est bien fait pour eux ils vont disparaître. Adieu le SAN et la CAPM leurs présidents et tous les bons à rien d'élus qui mangeaient derrière. Une bombe ! Raimondi président du SAN
pour 17 mois au mieux et puis il retombera maire de Fos à gérer les emmerdements. Je suis MDR. Les socialistes quels comiques !!!!!

Prof 13/11/2012 23:51

Sans préjuger du fond, le maire de Fos est un piètre orateur. Il a une élocution lamentable. "Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément" - Citation de
Nicolas Boileau-Despréaux. A méditer...

Pierre A 12/11/2012 08:52

Bonjour
La liste des mécontents s'allonge, s'allonge...
Aujourd'hui "les blouses blanches" sont dans la rue. On dit qu'après les fêtes plus d'un million de français descendront dans la rue. La révolution est en marche ! Le français reproche à Hollande
ses mensonges, son manque d'épaisseur (politique), son manque de courage.... Il n'est pas à la hauteur, il n'a pas le niveau pour être un vrai président. Quant à Fos, encore 3 ou quatre mois et
nous seront fixés sur notre sort part rapport à la métropole, un sort que l'on connaît déjà : fini les budgets municipaux colossaux (plus de 90 millions d'euros en 2012). La métropole va tout
rafler !!!! Fos deviendra une ville dortoir gérer par un maire qui ne servira plus qu'à faire les mariages. Merci M. Hollande, Merci la gauche ! Merci à tous ceux qui ont fait en sorte que ce
gouvernement catastrophe prenne le pouvoir dans ce pays. La ruine c'est maintenant !

Bernard 06/11/2012 13:53

Je viens d'entendre à la radio que la TVA va augmenté et les impôts s'est déja fait. Quand se sera la métropole et bien nous n'aurons plus rien. Ce gouvernement nous laissera les yeux pour pleuré
et la crise ne sera pas disparu quant même. En plus mon fils vient d'être licencié car le resto ou il travail a coulé. Pendant ce temps ils s'en mette tous plein les poches la gauche et la droite.
Hollande fait que des conneries et ce gouvernement tourne en rond.nul nul nul tous NUL.

Allez l'OM ! 05/11/2012 22:37

Il sait pas parler le maire de Fos ??? Euuuuuuuuuuuuhhhhhh !!!!!!!!
J'ai pas écouté jusqu'au bout trop insupportable pour mes oreilles!!!! LOL

Les 10 Derniers Articles

  • MEILLEURS VOEUX POUR 2017 !
    Madame, Monsieur, Chers amis, En ce début d'année, je vous souhaite, ainsi qu'à tous ceux que vous aimez, bonheur, réussites, joie de vivre et la santé pour en profiter ! Bien amicalement, Philippe MAURIZOT
  • "FOS D'ABORD"... VRAIMENT ?
    Lors du conseil municipal du 15 octobre 2015, le dernier point à l'ordre du jour consistait à prendre position sur l'accueil d'une famille de migrants dans notre ville, avec mise à disposition d'un appartement T3 sur le c ontingent communal. La majorité...
  • Logements neufs : aveu d'échec à Ouest Provence.
    Les objectifs ambitieux (trop ambitieux ?) des élus de la majorité de OUEST PROVENCE en matière de logement sur notre territoire sont loin d'être atteints. Sur la période 2009-2014, la part globale de logements (privés et sociaux) réalisée par rapport...
  • Pour le maire, c'est "Charlie Hebdo". Pour nous, c'est "Je suis Charlie" !
    Cliquer sur le texte ci-dessus pour l'agrandir Ecoutez ci-dessous - en cliquant sur le bouton orange - l'argumentaire développé à ce sujet par Philippe MAURIZOT, lors du Conseil municipal du 20 janvier dernier.
  • CONSEIL MUNICIPAL DU 24 FEVRIER 2015 : Fos-sur-Mer mal défendue au Conseil Général et donc mal classée par l'hebdomadaire l'EXPRESS.
    Le Conseil municipal du 24 février 2015 a mal commencé. L'élu du Front de Gauche a manifesté sa colère contre le Maire en quittant la table du Conseil municipal pour aller s'installer... dans le public ! La première intervention de Philippe MAURIZOT porte...
  • JE SUIS CHARLIE
    Le 7 janvier 2015, notre démocratie a pris une balle en pleine poitrine. Des obscurantistes barbares se sont livrés à des actes de guerre au cœur même de notre capitale. Horreur, condamnation, tristesse. Plus de mots ne serviraient à rien. Maintenant,...
  • McDo à FOS : oui, mais... pas à cet emplacement !
    Lors du Conseil municipal du 15 décembre 2014, la majorité a donné son feu vert pour l'implantation d'un restaurant Mc Donald's à l'entrée sud de la ville, entre la plage, les marais salants, les arènes, l'office de tourisme et la chapelle Notre Dame...
  • REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES : le maire de Fos prend les parents pour des faisans !
    La réforme des rythmes scolaires qui s’applique aujourd’hui figurait au 38e rang des 60 engagements du candidat Hollande à la Présidentielle. Tout au long de sa campagne, ce dernier a proclamé qu’il reviendrait sur la semaine de 4 jours instaurée en 2008...
  • "FOS-SUR-MER, UN ECRIN DE VIE"... VRAIMENT ?
    Dans la nuit du samedi 16 au dimanche 17 août 2014, vers 3H15 du matin, les habitants des immeubles nord de La Saladelle ont été réveillés par l'odeur de la fumée. Des véhicules étaient en flammes sur le parking adjacent aux terrains de tennis récemment...

Association

Les amis

L'association de soutien à Philippe MAURIZOT a pour but de rassembler, pour définir et promouvoir un nouveau projet et une nouvelle politique pour la ville de Fos-sur-Mer et ses habitants, défendus par Philippe MAURIZOT.

L'association a également pour objet d'informer les Fosséens sur tous les problèmes les concernant, de défendre leurs intérêts et de leur proposer une ambition innovante et collective pour leur ville et pour eux mêmes.

Dans ce but, elle organise diverses actions.

Quel que soit votre profil et quelle que soit votre sensibilité :

 

REJOIGNEZ

L'Association de soutien à

Philippe MAURIZOT

 

Pour cela, adressez vos nom, prénom, adresse, numéro de téléphone et e-mail à :

 

philippe.maurizot@sfr.fr

 

Frais d'adhésion : 5€ par an et par personne.