Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Philippe MAURIZOT est diplômé d'universités françaises et étrangères (boursier), sous-officier de réserve de l'Armée de l'Air (BA 125), a collaboré avec différentes entreprises de la région comme consultant. Il est aujourd'hui dirigeant de sociétés.

Résidant ici depuis toujours, investi dans la vie politique locale depuis plus de 20 ans, il a été candidat au Conseil Général des BdR en 2008 sur le canton d'Istres sud, candidat au Conseil Régional PACA en 2010, candidat suppléant aux législatives 2012 sur la 13ème circonscription des Bouches-du-Rhône et candidat tête de liste aux municipales 2014 à Fos-sur-Mer.

Dés 2001, il est élu Délégué au SAN Ouest Provence.

Il est aujourd'hui Conseiller Régional de Provence Alpes, Côte d'Azur dont il est Vice-président de la Commission Industrie, Innovation, Nouvelles Technologies et Numérique, Vice-président du Conseil de territoire Istres, Ouest Provence et Conseiller municipal de la ville de Fos-sur-Mer.

En 2016, il est élu Délégué "Les Républicains" de la XIIIème Circonscription des Bouches-du-Rhône après en avoir été le Conseiller National pendant deux mandats consécutifs.

Ce site présente son point de vue et ses actions sur les sujets et dossiers communaux et intercommunaux.

Vous pouvez également retrouver toute son actualité sur sa page FACEBOOK.

Recherche

Contact

     nveau pavé

Videowall

24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 17:43

 

 

VIDEO d'extraits des interventions des maires du SAN contre la Métropole imposée par le gouvernement Hollande lors du Comité Syndical du 23 novembre 2012.

 

Le Préfet délégué à la Métropole, M. Laurent Théry, représentant local du gouvernement Hollande, a déclaré aujourd'hui, vendredi 23 novembre 2012, que : "la volonté du gouvernement était ferme et déterminée" pour que "la Métropole se substitue aux intercommunalités". Ces déclarations ont engendré, au Comité Syndical du SAN Ouest Provence, auquel j'ai assisté ce même jour, des réactions plus qu'hostiles de la part des maires et des élus.

 

L'ironie de la situation, est que ce sont ces mêmes élus, pour la plupart socialistes et communistes, qui ont promu ce gouvernement et qui estiment aujourd'hui être, pour reprendre l'expression du maire de Grans : "doublement cocus".

 

Concrètement, le passage en force du gouvernement Hollande pour nous imposer - sans concertation véritable et à grande vitesse (sous deux mois) - son projet métropolitain, revient à dire que, pour les habitants de Ouest Provence, les jouets par milliers, c'est terminé !

 

Ce soir, au Comité Syndical du SAN Ouest Provence (23 novembre 2012), les élus de gauche ont eux-mêmes reconnu que la loi Sarkozy de 2010 était plus démocratique et proposait, à travers le Pôle Métropolitain et de l'aveu même de René Raimondi : "une organisation MODERNE qui permettait de continuer à DEVELOPPER le Département". Le Pôle Métropolitain de la loi Sarkozy permettait de surcroît de PRESERVER NOS RESSOURCES. Malheureusement, le nouveau gouvernement va changer cette loi POUR NOUS IMPOSER la Métropole Marseillaise.

 

NOS COMPETENCES ET NOTRE ARGENT IRONT DONC A LA METROPOLE.

 

Face à cela, ce serait croire au Père Noël, qu'espérer que le nouveau Président du SAN soit en mesure de stopper ses amis du gouvernement. L'absence totale de résultat obtenu sur l'incinérateur, le terminal méthanier, le contournement autoroutier... présage plutôt d'une nouvelle bûche.

 

Une bûche rose, assortie aux papillotes de F. Hollande : impôts, chômage, insécurité, laxisme...

 

D'ailleurs, le seul argument proposé ce soir par M. Raimondi n'est pas le combat - contrairement à ce qu'il prétend, fidèle en cela à ses habitudes en matière de communication - mais la fuite par la démission. Rappelons qu'il avait déjà promis "qu'il prendrait le maquis en cas d'élection de Nicolas Sarkozy"... (sic)

 

Ils avaient l'air malin, ce soir, tous ces élus du SAN, à vouloir démissionner en masse face à la décision autoritaire et antidémocratique d'un gouvernement qu'ils ont mis cinq ans à nous imposer et qui, seulement six mois après son avènement, leur impose une loi qui va les balayer !

 

Ils en sont réduits à nous annoncer un suicide collectif pour "sauver l'honneur" avant qu'on ne les exécute.

 

François Hollande ne leur avait pourtant pas menti en leur promettant le changement pour maintenant.

 

 

Philippe MAURIZOT

 

LP-25-11-12.jpg


Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe MAURIZOT - dans SAN Intercommunalités Métropole
commenter cet article

commentaires

Ninette13 29/12/2012 19:34

Que Flanbylecocufieur a raison !
Pourquoi les médias ne s'emparent-ils pas de cette analyse pourtant évidente aux yeux de tout un chacun face à cette situation on ne peut plus déstabilisante du pouvoir actuel.
Objectivité et impartialité ne font malheureusement pas partie du vocabulaire de ces médias sous influence sensés nous informer en toute transparence
Aura t-on un jour gain de cause ??

Mazet2 04/12/2012 10:19

Si on croit le maire il démissionnera le 21 décembre au cas ou la métropole se fait. Mais il dit pas que le préfet doit d'abord accepter sa démission ce qu'il fera pas car on est un an et demi
avant la prochaine élection municipale. Donc le maire de Fos ne prend pas de risque et restera maire malgré ses déclarations. Il fait juste croire que... il prend les Fosséens pour des enfants...
Remarque il a bien raison si ils le croient et avalent tout, il aurait bien tort de s'en priver.

Flambylecocufieur 30/11/2012 09:59

Dans cette histoire de métropole il y aura forcément un gagnant et un perdant. Soit c'est le gouvernement qui perd la figure, soit ce sont les maires du département (dont la majorité est à gauche)
qui seront piétinés par le rouleau de l'Etat. Maurizot a raison quand il souligne l'ironie de cette histoire. Les élus et surtout les maires socialo-communistes défendent désormais le Pôle
Métropolitain une option laissées par la loi Sarkozy de 2010 contre la métropole socialiste imposée par Hollande. Les socialo-communistes du 13 qui se rangent derrière une réforme Sarkozyste qu'ils
revendiquent et veulent faire triompher face à une réforme de gauche voulue par le gouvernement qu'ils ont défendu et encouragé c'est assez incroyable pour être effectivement souligné. Bien dommage
que les médias ne soient pas capables de faire la même analyse ou plutôt que l'ayant faite ils restent muets sur le sujet. Mais qui cela étonne t-il encore ?

Iroquois 29/11/2012 09:00

J'ai bien écouté tout le monde et j'avais jamais assisté à une réunion comme ça (des maires). Je dois dire que ça donne pas envie ou bien ça donne envie de plus voter. Ils pensent qu'à leur bouche
tous ! Et l'autre qui dit la population veux ça et veux pas cela. Mais qui lui demande à la population ? Moi on m'a rien demandé. A ma femme non plus. Combien ils sont tous ces élus et combien ils
sont payés et surtout à quoi ils servent ? Quand on demande un rendez vous au maire de Fos il faut supplier et montrer patte blanche pour l'obtenir. Ca doit être plus facile d'avoir un rendez vous
avec Obama. Il faudrait que quelqu'un lui dise à Raimondi qu'il faudrait qu'il arrête un peu. Merci d'avance.

Gandolfi 28/11/2012 09:16

Qu'ils démissionnent !!!! de toutes façons ce sont des bons à rien qui ne passeront pas aux actes. De quoi vivraient ils si ils avaient plus leurs indémnités de maires ? Faudrait qu'ils aillent
bosser à l'usine. Mais bientôt avec Montebourg qui insulte Mittal y aura même plus d'usine. Ah les gros nuls !

Les 10 Derniers Articles

  • MEILLEURS VOEUX POUR 2017 !
    Madame, Monsieur, Chers amis, En ce début d'année, je vous souhaite, ainsi qu'à tous ceux que vous aimez, bonheur, réussites, joie de vivre et la santé pour en profiter ! Bien amicalement, Philippe MAURIZOT
  • "FOS D'ABORD"... VRAIMENT ?
    Lors du conseil municipal du 15 octobre 2015, le dernier point à l'ordre du jour consistait à prendre position sur l'accueil d'une famille de migrants dans notre ville, avec mise à disposition d'un appartement T3 sur le c ontingent communal. La majorité...
  • Logements neufs : aveu d'échec à Ouest Provence.
    Les objectifs ambitieux (trop ambitieux ?) des élus de la majorité de OUEST PROVENCE en matière de logement sur notre territoire sont loin d'être atteints. Sur la période 2009-2014, la part globale de logements (privés et sociaux) réalisée par rapport...
  • Pour le maire, c'est "Charlie Hebdo". Pour nous, c'est "Je suis Charlie" !
    Cliquer sur le texte ci-dessus pour l'agrandir Ecoutez ci-dessous - en cliquant sur le bouton orange - l'argumentaire développé à ce sujet par Philippe MAURIZOT, lors du Conseil municipal du 20 janvier dernier.
  • CONSEIL MUNICIPAL DU 24 FEVRIER 2015 : Fos-sur-Mer mal défendue au Conseil Général et donc mal classée par l'hebdomadaire l'EXPRESS.
    Le Conseil municipal du 24 février 2015 a mal commencé. L'élu du Front de Gauche a manifesté sa colère contre le Maire en quittant la table du Conseil municipal pour aller s'installer... dans le public ! La première intervention de Philippe MAURIZOT porte...
  • JE SUIS CHARLIE
    Le 7 janvier 2015, notre démocratie a pris une balle en pleine poitrine. Des obscurantistes barbares se sont livrés à des actes de guerre au cœur même de notre capitale. Horreur, condamnation, tristesse. Plus de mots ne serviraient à rien. Maintenant,...
  • McDo à FOS : oui, mais... pas à cet emplacement !
    Lors du Conseil municipal du 15 décembre 2014, la majorité a donné son feu vert pour l'implantation d'un restaurant Mc Donald's à l'entrée sud de la ville, entre la plage, les marais salants, les arènes, l'office de tourisme et la chapelle Notre Dame...
  • REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES : le maire de Fos prend les parents pour des faisans !
    La réforme des rythmes scolaires qui s’applique aujourd’hui figurait au 38e rang des 60 engagements du candidat Hollande à la Présidentielle. Tout au long de sa campagne, ce dernier a proclamé qu’il reviendrait sur la semaine de 4 jours instaurée en 2008...
  • "FOS-SUR-MER, UN ECRIN DE VIE"... VRAIMENT ?
    Dans la nuit du samedi 16 au dimanche 17 août 2014, vers 3H15 du matin, les habitants des immeubles nord de La Saladelle ont été réveillés par l'odeur de la fumée. Des véhicules étaient en flammes sur le parking adjacent aux terrains de tennis récemment...

Association

Les amis

L'association de soutien à Philippe MAURIZOT a pour but de rassembler, pour définir et promouvoir un nouveau projet et une nouvelle politique pour la ville de Fos-sur-Mer et ses habitants, défendus par Philippe MAURIZOT.

L'association a également pour objet d'informer les Fosséens sur tous les problèmes les concernant, de défendre leurs intérêts et de leur proposer une ambition innovante et collective pour leur ville et pour eux mêmes.

Dans ce but, elle organise diverses actions.

Quel que soit votre profil et quelle que soit votre sensibilité :

 

REJOIGNEZ

L'Association de soutien à

Philippe MAURIZOT

 

Pour cela, adressez vos nom, prénom, adresse, numéro de téléphone et e-mail à :

 

philippe.maurizot@sfr.fr

 

Frais d'adhésion : 5€ par an et par personne.