Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Philippe MAURIZOT est diplômé d'universités françaises et étrangères (boursier), sous-officier de réserve de l'Armée de l'Air (BA 125), a collaboré avec différentes entreprises de la région comme consultant. Il est aujourd'hui dirigeant de sociétés.

Résidant ici depuis toujours, investi dans la vie politique locale depuis plus de 20 ans, il a été candidat au Conseil Général des BdR en 2008 sur le canton d'Istres sud, candidat au Conseil Régional PACA en 2010, candidat suppléant aux législatives 2012 sur la 13ème circonscription des Bouches-du-Rhône et candidat tête de liste aux municipales 2014 à Fos-sur-Mer.

Dés 2001, il est élu Délégué au SAN Ouest Provence.

Il est aujourd'hui Conseiller Régional de Provence Alpes, Côte d'Azur dont il est Vice-président de la Commission Industrie, Innovation, Nouvelles Technologies et Numérique, Vice-président du Conseil de territoire Istres, Ouest Provence et Conseiller municipal de la ville de Fos-sur-Mer.

En 2016, il est élu Délégué "Les Républicains" de la XIIIème Circonscription des Bouches-du-Rhône après en avoir été le Conseiller National pendant deux mandats consécutifs.

Ce site présente son point de vue et ses actions sur les sujets et dossiers communaux et intercommunaux.

Vous pouvez également retrouver toute son actualité sur sa page FACEBOOK.

Recherche

Contact

     nveau pavé

Videowall

24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 12:30

Au cours du Conseil intercommunal du SAN Ouest Provence du 23 juin 2014, la question de la constitution des groupes politiques a été traitée dans le cadre du vote du règlement intérieur de cette assemblée.

 

René Raimondi, Président socialiste du SAN Ouest Provence, a refusé que les élus UMP, Philippe MAURIZOT et Michel LEBAN, puissent constituer un groupe ouvert à d'autres conseillers de la droite et du centre comme la loi l'y aurait pourtant autorisé.

 

En effet, la formule choisie par le Président du SAN Ouest Provence ne permettra la constitution que d'un seul groupe d'opposition : celui du Front National !

 

Malgré une demande respectueuse des représentants UMP, M. Raimondi est resté sur sa position.

 

Il a terminé son "argumentation" en tenant des propos totalement indignes du Président d'une assemblée démocratique, après que Philippe MAURIZOT ait souligné "l'aspect FN-PS" de sa "stratégie politique" ?

 

Jugez vous-même en écoutant l'enregistrement ci-dessous :

 

 

 

Cliquez sur l'image ci-dessous pour agrandir :

 LP 25 6 2014 FN-PS

 

Repost 0
Published by Philippe MAURIZOT - dans SAN Intercommunalités Métropole
commenter cet article
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 10:34

A l'occasion du Conseil municipal du 19 septembre 2013, une question portait sur la prolongation du marché de maintenance des quelques caméras de vidéo protection de la ville.

Philippe MAURIZOT en a profité pour dénoncer, une fois de plus, les erreurs de choix techniques et la mauvaise gestion d'un système embryonnaire - faute de volonté politique - qui rendent le tout inefficace au regard des sommes investies.

 

Voici le texte de son intervention :

 

Faute de volonté politique, la ville de Fos-sur-Mer ne compte que 18 caméras réparties sur seulement deux sites :

 

Le parking 160 :

 

Comprend 13 caméras, soit 10 caméras à l'extérieur et 3 caméras à l'intérieur, dont deux ne fonctionnent plus depuis des mois, l'une étant en panne et l'autre ayant été vandalisée l'an dernier.

 

Le Port de plaisance et la base voile :

 

Comprend 5 caméras, dont l'une est également en panne depuis des mois, avec un devis de réparation envoyé à la mairie par la société de maintenance et resté sans réponse à ce jour.

 

Donc, sur un total de 18 caméras à peine, seulement 15 sont en état de fonctionnement aujourd'hui, MAIS PRATIQUEMENT TOUTES SONT INEFFICACES CAR  :

 

Les caméras qui ont été installées sont essentiellement des caméras sous dôme. On comprend aisément que si le dôme en question n'est pas très régulièrement nettoyé, notamment en bord de mer, la caméra ne sert à rien. Or, le marché ne prévoit que trois maintenances par an !

 

De plus, il s'écoule de trop longs mois entre la remise d'un devis d'intervention sur bordereau de la part de la société de maintenance et le feu vert de la commune pour l'intervention.

 

Du coup, certaines caméras ne fonctionnent pas depuis plus d'un an !

 

Outre le manque de réactivité, l'inefficacité du système s'explique aussi par des erreurs de choix de matériel au départ.

 

Pour réduire les fréquences d'intervention, il fallait installer des caméras équipées d'un essuie-glace et d'un pare-soleil intégrés et PAS des caméras sous dôme en plexi, surtout en bord de mer à cause du soleil, de l'eau, du sel, du sable et du vent.

 

Les mâts de fixation de marque AZULY qui supportent les caméras auraient dû être ceux sans les portes d'accès (il en existe avec et sans) de façon à éviter les actes de vandalisme et les infiltrations d'eau sur le câblage et l'électronique internes. Or, ce sont des mâts avec porte qui ont été installés.

 

Pour une surveillance bien plus efficace que des caméras fixes, ce sont des caméras sur tourelle rotative motorisée qui auraient dû être choisies.

 

Cela aurait peut être permis, par exemple, d'identifier ceux qui, cet été, sont parti avec tout le stand et le matériel d'un commerçant de la plage - soit des dizaines de milliers d'euros de préjudice - et ceci sous l'oeil d'une caméra dont l'enregistrement s'est révélé être particulièrement... inexploitable.

 

Enfin, la gestion des images de ces quelques caméras est faite par un logiciel de la société I Process.

 

Or, il faut savoir que ce logiciel a surtout été conçu pour gérer des dizaines de caméras. Il est donc surtout adapté pour des villes ayant une vraie politique de vidéo protection, ce qui n'est pas votre cas.

 

Du coup, vous avez acquis un produit hors de prix et sous utilisé qui nous coûte très cher, pour rien.

 

A titre de comparaison, c'est ce logiciel d'I Process qui a été choisi par la ville la plus vidéo surveillée de France : Nice. Sauf que Nice compte plus de 1000 caméras sur son territoire, soit une caméra pour 345 habitants. A Fos on en est encore très loin.

 

On note d'ailleurs que Fos-sur-Mer ne figure même pas dans les villes clientes référencées par la société I Process sur son site internet, alors qu'y figurent, outre Nice, les villes de Lyon, Aix-en-Provence, Toulouse, Villepinte, Bourges, Agde, Ajaccio, Tarbes, Mougins, etc...

 

Le choix initial de ce logiciel apparaît donc, aujourd'hui, lui aussi, inadapté.

 

J'ajoute que la technologie évoluant, la maintenance doit être, en matière de logiciel comme de matériel, également exemplaire et évolutive, ce qui passe par une formation et une mise à jour régulières des personnels opérants.

 

Comme le précise I Process sur son site internet : "dans le cas contraire, tous les investissements auront coûté trop cher".

 

Dont acte.

 

Enfin et pour finir, permettez-moi de vous rappeler que :

 

C'est en janvier 2009 que le Conseil municipal avait voté pour l'installation d'un système de vidéo surveillance au Port de plaisance et au parking 160.

 

L'entreprise SOGESTREL SA avait obtenu un marché de 15.746 € HT pour la tranche ferme et de 11.622 € HT pour la tranche conditionnelle.

 

L'entreprise NSM SAS avait elle obtenu un marché de 93.478 € HT pour la tranche ferme et de 81.821 € HT pour la tranche conditionnelle.

 

Ces marchés avaient également fait l'objet d'avenants votés lors du Conseil municipal d'octobre 2009, portant sur des modifications techniques des mâts béton supportant les caméras.

 

A cette occasion, je m'étais ABSTENU en précisant bien que ce n'était pas pour des raisons idéologiques ou politiques - CAR JE SUIS A 100% POUR LA VIDEO PROTECTION - mais par rapport à vos choix techniques que les spécialistes que j'avais consultés à l'époque m'avaient expliqué ne pas être les bons.

 

Quatre ans plus tard et vu le résultat, je pense qu'une fois de plus vous auriez du m'écouter.

 

Tout ceci avait d'ailleurs parfaitement été relaté dans un article de La Provence du 9 octobre 2009 :

 

La Pce vidéossurveillance à Fos

cliquer sur l'image pour agrandir 

 

Cet article relatait également vos propos M. Raimondi, selon lesquels la municipalié prévoyait une évaluation de ce système. Mais depuis, rien de rien.

 

Vous nous annonciez également que toutes les caméras seraient équipées "d'un système de détection du comportement". Magnifique annonce à l'époque.

 

Sauf qu'aujourd'hui, si elles pouvaient diffuser autre chose qu'un écran noir, ce serait déjà pas mal.

 ECRAN NOIR

 

 

L'UMP garde un oeil sur la vidéosurveillance

cliquer sur l'image pour agrandir

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Philippe MAURIZOT - dans Conseil municipal.
commenter cet article
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 19:08

Le 5 juin 2013, au Sénat, la Métropole Aix Marseille Provence a été adoptée.

 

sénat

 

Lorsque l'on s'engage dans la vie politique, on n'échappe pas aux sentiments de déception ou de frustration. Mais en ce 5 juin 2013, pour ma part, c'est un sentiment de gâchis qui m'envahit.

 

Pourquoi ?

 

Parce que les élus socialistes et communistes qui ont porté François Hollande au pouvoir admettent aujourd'hui verbalement et même par écrit pour certains, que, sur ce point au moins, ils regrettent Nicolas Sarkozy.

 

En effet, ils reconnaissent aujourd'hui qu'en ce qui concerne la Métropole Marseillaise, le projet de loi Sarkozy de 2010 était meilleur que celui imposé par "leur" gouvernement, car celui de Nicolas Sarkozy, au moins, lui, laissait le choix !

 

Ainsi, le maire de Fos qui, pendant les cinq années de Présidence Sarkozy n'a cessé de tirer à boulets rouges sur l'hôte de l'Elysée, admet aujourd'hui qui plus est par écrit dans une lettre au Président Hollande ! - que le projet de loi Sarkozy était meilleur, car il laissait le choix d'une alternative dénommée "Pôles Métropolitains" basée sur une coopération volontaire et partagée de tous les Présidents d'EPCI.

 

C'est d'ailleurs cette alternative "Sarkozyste" qui a servi de modèle à l'EPOC, qui est devenue la contreproposition défendue par les élus réfractaires à la loi adoptée le 5 juin 2013 au Sénat !

 

Désormais, la Métropole imposée version Hollande est en route et plus personne ne pourra l'arrêter.

 

Voilà pourquoi, oui, vraiment, quand je fais le bilan de l'énergie, des moyens et du temps passé par tous les élus locaux de gauche qui ont d'abord combattu le projet Sarkozy avant de combattre le projet Hollande pour finalement demander un retour en arrière sur l'option "Pôles Métropolitains", je me dis que le mot "gâchis" s'impose et qu'il est même un doux euphémisme.

 

Un éminent socialiste proche de la Présidence du SAN Ouest Provence me disait récemment : "on n'est jamais si bien trahi que par ses propres amis".

 

Certes.

 

Mais pour ma part, je trouve qu'après Guérini qui avait promis l'arrêt de l'incinérateur s'il était élu et Hollande qui voulait "ré-enchanter le rêve français", les trahisons socialistes finissent par couter horriblement cher aux français en général et aux Fosséens en particulier.

 

Il devient donc URGENT d'en finir avec ces erreurs à répétition si nous voulons ENFIN obtenir des résultats positifs pour nos populations.

 

 

Philippe MAURIZOT



Repost 0
Published by Philippe MAURIZOT
commenter cet article
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 12:01

Le maire de Fos veut (encore) quitter le PS, cette fois, "si la Métropole est votée".

 

Mais René Raimondi c'est plus "Max La Menace" que "Bruce Willis"...

 

En 2007, c'est déjà dans un élan dramatiquement burlesque - et bien peu républicain - que René Raimondi menaçait de "prendre le maquis" si Nicolas SARKOZY était élu Président de la République.


Avec tout autant de navrante théâtralité, on ne compte plus les "menaces" qu'il fît - sans toutefois jamais les mettre à exécution - tout au long des épisodes du dossier incinérateur : "si Guérini ne tient pas sa promesse sur l'incinérateur, je mettrai en jeu mon mandat de maire sans état d'âme !", "si Eugène Caselli ne démissionne pas du PS, moi je le ferai !"...


Aujourd'hui, il nous remet le disque : "Si la métropole est votée, je quitte le PS !" promet-il.


Au fil de l'actualité, et il faut bien le dire, de son absence totale de résultat, le maire de Fos use et abuse de cette grosse ficelle.


René Raimondi pense qu'il suffit de "menacer" pour faire oublier dans quel camp il est !


Après avoir soutenu "son ami" socialiste Jean-Noël Guérini - qui avait promis au Fosséens que s'il était élu Président du Conseil Général il stopperait l'incinérateur -, après avoir soutenu François Hollande et nous avoir vanté l'homme et son projet - projet qui se traduit aujourd'hui par un passage en force de la Métropole, en plus d'un bilan catastrophique pour la France -, M. Raimondi - à un an des municipales - tente la Palme d'Or, il vise l'Oscar, il nous sort le grand jeu :


Il menace de quitter le navire socialiste sur lequel, depuis des années, il a tout fait pour nous faire embarquer ! C'est tellement facile maintenant de "menacer" pour tenter de faire oublier à la population la forte responsabilité politique qu'il porte dans l'avènement de tous ces fiascos.


"La menace ne sert d'arme qu'aux menacés" a écrit le grand Léonard de Vinci...


J'ajouterais qu'un homme qui veut agir ne menace pas, il fait.


Mais M. Raimondi sait très bien que les médias servent d'amplificateurs aux menaces, et jouer sur les peurs et les menaces, ça lui a particulièrement bien réussi, du moins sur le plan électoral et... jusqu'à présent.


Parce qu'en ce qui concerne "la méthode Raimondi", celle de l'outrance et du tapage, c'est moins flagrant. Avec la méthode Raimondi, c'est même l'échec garanti : incinérateur, terminal méthanier, contournement autoroutier...


Faire de la politique ce n'est pas se contenter de tenir le guichet des demandes et des supplications plus ou moins menaçantes. Faire de la politique ça nécessite bien d'autres qualités si l'on veut pouvoir obtenir des résultats pour ses administrés et pas que pour soi-même.


Et quand René Raimondi déclare dans la presse d'aujourd'hui, mercredi 29 mai 2013, que : " ce qui le motive encore plus à vouloir briguer un nouveau mandat c'est l'ambition d'emmerder (le gouvernement socialiste)", pour ma part, comme spectateur de cette nouvelle tartufferie, je ne sais plus si je dois rire ou pleurer.

 

Philippe MAURIZOT


 

Article-LP---RR-menace-quitter-PS.jpg

Cliquer sur l'article pour l'agrandir


 

 

 

 

 

LP 1 6 13-copie-1

Cliquer sur l'article pour l'agrandir

Repost 0
Published by Philippe MAURIZOT - dans SAN Intercommunalités Métropole
commenter cet article
2 mai 2013 4 02 /05 /mai /2013 09:42

Mag de Fos MAI 2013 corrigé

 

VOUS REFUSEZ d'être pris pour UN PIGEON ?

   

SIGNEZ LES PETITIONS EN LIGNE EN CLIQUANT SUR LES LIENS CI-DESSOUS

 

Déjà plus de 58.200 signatures sur ce site ! (chiffre au 2-5-13) :

http://www.change.org/fr/pétitions/nous-refusons-de-payer-les-frais-de-justice-de-guérini-petitionguerini

 

Et plus de 25.800 sur celui-là ! (chiffre au 2-5-13) :

http://www.avaaz.org/fr/petition/Nous_ne_paierons_pas_la_defense_de_M_Guerini/?wtecmeb

 

Si vous hésitez encore, lisez et regardez ce qui suit...

  

Le 17 février 2011 à Allauch, René Raimondi, maire socialiste de Fos-sur-Mer et Conseiller général, assistait, en présence de Jean-Noël Guérini, Président socialiste du Conseil général, à une réunion de militants du PS dans le cadre des élections cantonales.


Ce soir là, filmé et interrogé par Maritima Info, mais aussi par France Inter et France Bleue, René Raimondi a tenu des propos foncièrement hallucinants, visant à soutenir le Président du Conseil général, pourtant gravement mis en cause dans ce qu’il est convenu d’appeler aujourd’hui :  le système Guérini...

 


Et lisez ou re-lisez l'article complet en passant par le lien suivant :

Logo anti-corruption

 

La suite :

 

Après les pétitions, le Tribunal Administratif !


Un recours vient d'être déposé remettant en cause la prise en charge des frais d'avocats de Jean-Noël Guérini par les contribuables.

 

MERCI AUX CENTAINES DE FOSSEENS QUI ONT SIGNE

LES PETITIONS !

 

LP-Guerini-petition.jpg

Cliquer sur l'article pour l'agrandir

 

LP 12 6 13

Cliquer sur l'article pour l'agrandir

 

     


 

Repost 0
Published by Philippe MAURIZOT - dans Affaire Guérini
commenter cet article
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 16:21

Ci-dessous, les vidéos des quatre principales interventions de Philippe MAURIZOT à l'occasion du Conseil municipal du 27 mars 2013.

   

PREMIERE VIDEO : "L'Institut Ecocitoyen".

Philippe MAURIZOT, après un préambule louant l'esprit démocratique des Conseils municipaux à Fos-sur-Mer, explique de nouveau pourquoi il est CONTRE le financement de l'association "Institut Ecocitoyen" qu'il considère être du gaspillage d'argent public à des fins, non pas scientifiques, mais de communication électoraliste.

D'ailleurs, l'article ci-dessous, paru la veille du Conseil municipal dans La Provence, lui donne raison à 100% en ce qui concerne cette "association-Institut" qui s'avère être effectivement un outil de communication électoraliste plus qu'un véritable Institut scientifique :

 

LP 26-3-13 VOCE Institutécocitoyen

cliquez sur l'image pour agrandir

 

 

vidéo N°1
 
Pour mémoire, voici la déclaration originale de Philippe MAURIZOT lors du Conseil municipal de mars 2012, qui précise sa position sur le financement de l'association "Institut Ecocitoyen" à hauteur de 800.000 euros d'argent public sur quatre ans !  :
 
 
                  OK CM du 29 mars 2012 Institut EcoCitoyen pour LP               LP 17 mars 2012
 
cliquez sur les images pour agrandir

 

 

DEUXIEME VIDEO : Budget 2013.

Philippe MAURIZOT intervient sur le vote du budget municipal pour l'année 2013. Il explique pourquoi il vote CONTRE un budget qu'il qualifie "d'erreur stratégique élémentaire".

 

 

vidéo N°2

 

 

TROISIEME VIDEO : Association "Plaisir & Partage Lyrique".

Philippe MAURIZOT intervient pour DEFENDRE l'association Fosséenne "Plaisir & Partage Lyrique". Il explique pourquoi il SOUTIENT cette association EXCEPTIONNELLE qui compte des centaines d'adhérents :

1° Elle démocratise l'Art Lyrique (Opéra).

2° Elle est un excellent vecteur de changement d'image pour la ville.

3° Elle a décroché sa participation aux 7èmes "Journées Européennes de l'Opéra : Tous à l'Opéra" des 11 et 12 mai 2013, une aubaine pour Fos-sur-Mer !

 

 

vidéo N°3

 

ARTICLE-MARCO.jpg

cliquer sur l'article pour l'agrandir

 

Liens pour en savoir plus :

Tous à l'Opéra 2013

Facebook "Tous à l'Opéra 2013"

Facebook "European Opera Days 2013"

 

 

 

QUATRIEME VIDEO : Projets NENUPHAR et HEXCEL.

Philippe MAURIZOT intervient pour DEFENDRE les projets économiques des sociétés NENUPHAR et HEXCEL. Il explique pourquoi il SOUTIENT ces projets générateurs de richesses, d'emplois et de changement d'image pour la ville. Une nouvelle image tournée vers l'Ecologie et la Haute Technologie. Il reproche à René Raimondi de ne pas en faire assez dans ce sens, avec le risque de voir, à la fin, ces projets s'implanter ailleurs qu'à Fos-sur-Mer !

 

 

vidéo N°4

 

Repost 0
Published by Philippe MAURIZOT - dans Conseil municipal.
commenter cet article
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 15:06

Ci-dessous, vidéo de l'intervention complète de Philippe MAURIZOT à l'occasion du Débat d'Orientation Budgétaire pour l'année 2013.

   

Lors du Conseil municipal du 5 février 2013, intervenant sur ce sujet qui engage l'avenir de la commune, Philippe MAURIZOT reproche au maire son manque d'anticipation, son manque de vision stratégique claire et son manque d'ambition mesurée pour notre ville.

   

Alors qu'il dispose de ressources financières très importantes - entre 80 et 90 millions d'euros - et d'un pouvoir exécutif presque "au taquet" - M. Raimondi est maire, Conseiller général et Président du SAN Ouest Provence - Philippe MAURIZOT lui reproche une mandature municipale qui manque de souffle et de projets d'avenir, une posture qui se complaît dans le rôle d'éternel Don Quichotte et une ambition pour Fos-sur-Mer qui se satisfait d'une élémentaire gestion "à vue".

 

Suivez, ci-dessous, l'intervention de Philippe MAURIZOT enregistrée en directe lors du Conseil municipal du 5 février 2013.

   

 


 
   
Article de La Provence du 7 février 2013 relatif à ce même Conseil municipal.

 

LP 7-2-13

cliquer sur la vignette pour agrandir

 

 

Ci-dessous, intégralité du texte du maire présentant ses orientations budgétaires pour 2013.

 

 

                         DOB-1.jpg       DOB 2       DOB-3.jpg       DOB-4.jpg

 

cliquer sur les vignettes pour agrandir

Repost 0
Published by Philippe MAURIZOT - dans Conseil municipal.
commenter cet article
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 17:38

Ci-dessous, vidéo de l'interview complète de Philippe MAURIZOT interrogé par MARITIMA Médias le 19 janvier 2013.

 

 


Repost 0
Published by Philippe MAURIZOT - dans Interviews
commenter cet article
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 17:23

Ci-dessous, la vidéo de l'enregistrement du discours public de Philippe MAURIZOT, prononcé le 19 janvier, à l'occasion des voeux pour 2013.    


  

  


Ci-dessous, extrait du journal télévisé de Canal MARITIMA du 21 janvier 2013.
   

  

  


Ci-dessous, article paru dans La Provence du 21 janvier 2013.  


LP-21-1-13-voeux-ump-2013-Blog.jpg
Cliquer sur l'article pour l'agrandir
Repost 0
Published by Philippe MAURIZOT - dans Discours publics
commenter cet article
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 15:34
Repost 0
Published by Philippe MAURIZOT
commenter cet article

Les 10 Derniers Articles

  • MEILLEURS VOEUX POUR 2017 !
    Madame, Monsieur, Chers amis, En ce début d'année, je vous souhaite, ainsi qu'à tous ceux que vous aimez, bonheur, réussites, joie de vivre et la santé pour en profiter ! Bien amicalement, Philippe MAURIZOT
  • "FOS D'ABORD"... VRAIMENT ?
    Lors du conseil municipal du 15 octobre 2015, le dernier point à l'ordre du jour consistait à prendre position sur l'accueil d'une famille de migrants dans notre ville, avec mise à disposition d'un appartement T3 sur le c ontingent communal. La majorité...
  • Logements neufs : aveu d'échec à Ouest Provence.
    Les objectifs ambitieux (trop ambitieux ?) des élus de la majorité de OUEST PROVENCE en matière de logement sur notre territoire sont loin d'être atteints. Sur la période 2009-2014, la part globale de logements (privés et sociaux) réalisée par rapport...
  • Pour le maire, c'est "Charlie Hebdo". Pour nous, c'est "Je suis Charlie" !
    Cliquer sur le texte ci-dessus pour l'agrandir Ecoutez ci-dessous - en cliquant sur le bouton orange - l'argumentaire développé à ce sujet par Philippe MAURIZOT, lors du Conseil municipal du 20 janvier dernier.
  • CONSEIL MUNICIPAL DU 24 FEVRIER 2015 : Fos-sur-Mer mal défendue au Conseil Général et donc mal classée par l'hebdomadaire l'EXPRESS.
    Le Conseil municipal du 24 février 2015 a mal commencé. L'élu du Front de Gauche a manifesté sa colère contre le Maire en quittant la table du Conseil municipal pour aller s'installer... dans le public ! La première intervention de Philippe MAURIZOT porte...
  • JE SUIS CHARLIE
    Le 7 janvier 2015, notre démocratie a pris une balle en pleine poitrine. Des obscurantistes barbares se sont livrés à des actes de guerre au cœur même de notre capitale. Horreur, condamnation, tristesse. Plus de mots ne serviraient à rien. Maintenant,...
  • McDo à FOS : oui, mais... pas à cet emplacement !
    Lors du Conseil municipal du 15 décembre 2014, la majorité a donné son feu vert pour l'implantation d'un restaurant Mc Donald's à l'entrée sud de la ville, entre la plage, les marais salants, les arènes, l'office de tourisme et la chapelle Notre Dame...
  • REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES : le maire de Fos prend les parents pour des faisans !
    La réforme des rythmes scolaires qui s’applique aujourd’hui figurait au 38e rang des 60 engagements du candidat Hollande à la Présidentielle. Tout au long de sa campagne, ce dernier a proclamé qu’il reviendrait sur la semaine de 4 jours instaurée en 2008...
  • "FOS-SUR-MER, UN ECRIN DE VIE"... VRAIMENT ?
    Dans la nuit du samedi 16 au dimanche 17 août 2014, vers 3H15 du matin, les habitants des immeubles nord de La Saladelle ont été réveillés par l'odeur de la fumée. Des véhicules étaient en flammes sur le parking adjacent aux terrains de tennis récemment...

Association

Les amis

L'association de soutien à Philippe MAURIZOT a pour but de rassembler, pour définir et promouvoir un nouveau projet et une nouvelle politique pour la ville de Fos-sur-Mer et ses habitants, défendus par Philippe MAURIZOT.

L'association a également pour objet d'informer les Fosséens sur tous les problèmes les concernant, de défendre leurs intérêts et de leur proposer une ambition innovante et collective pour leur ville et pour eux mêmes.

Dans ce but, elle organise diverses actions.

Quel que soit votre profil et quelle que soit votre sensibilité :

 

REJOIGNEZ

L'Association de soutien à

Philippe MAURIZOT

 

Pour cela, adressez vos nom, prénom, adresse, numéro de téléphone et e-mail à :

 

philippe.maurizot@sfr.fr

 

Frais d'adhésion : 5€ par an et par personne.