Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Philippe MAURIZOT est diplômé d'universités françaises et étrangères (boursier), sous-officier de réserve de l'Armée de l'Air (BA 125), a collaboré avec différentes entreprises de la région comme consultant. Il est aujourd'hui dirigeant de sociétés.

Résidant ici depuis toujours, investi dans la vie politique locale depuis plus de 20 ans, il a été candidat au Conseil Général des BdR en 2008 sur le canton d'Istres sud, candidat au Conseil Régional PACA en 2010, candidat suppléant aux législatives 2012 sur la 13ème circonscription des Bouches-du-Rhône et candidat tête de liste aux municipales 2014 à Fos-sur-Mer.

Dés 2001, il est élu Délégué au SAN Ouest Provence.

Il est aujourd'hui Conseiller Régional de Provence Alpes, Côte d'Azur dont il est Vice-président de la Commission Industrie, Innovation, Nouvelles Technologies et Numérique, Vice-président du Conseil de territoire Istres, Ouest Provence et Conseiller municipal de la ville de Fos-sur-Mer.

En 2016, il est élu Délégué "Les Républicains" de la XIIIème Circonscription des Bouches-du-Rhône après en avoir été le Conseiller National pendant deux mandats consécutifs.

Ce site présente son point de vue et ses actions sur les sujets et dossiers communaux et intercommunaux.

Vous pouvez également retrouver toute son actualité sur sa page FACEBOOK.

Recherche

Contact

     nveau pavé

Videowall

21 mai 2015 4 21 /05 /mai /2015 09:38

Les objectifs ambitieux (trop ambitieux ?) des élus de la majorité de OUEST PROVENCE en matière de logement sur notre territoire sont loin d'être atteints.

 

Sur la période 2009-2014, la part globale de logements (privés et sociaux) réalisée par rapport à l'objectif fixé n'est que de 44,4% !

 

L'accès à la propriété - que je plébiscite - est également insuffisamment aidé par la majorité intercommunale, alors que dépenser de l'argent public dans ce sens me paraît être "un bon investissement".

 

Pourquoi ?

 

Parce que comme je l'ai souligné hier soir au Conseil communautaire, c'est une bonne façon de lutter - en amont - pour obtenir un meilleur cadre de vie et une meilleure sécurité dans les quartiers.

 

Mais c'est aussi un excellent outil pour permettre à nos administrés d'améliorer leur retraite en devenant propriétaire de leur résidence principale.

 

Enfin, à terme, c'est un bon moyen d'aider leurs enfants à démarrer dans la vie.

Repost 0
Published by Philippe MAURIZOT - dans SAN Intercommunalités Métropole
commenter cet article
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 12:30

Au cours du Conseil intercommunal du SAN Ouest Provence du 23 juin 2014, la question de la constitution des groupes politiques a été traitée dans le cadre du vote du règlement intérieur de cette assemblée.

 

René Raimondi, Président socialiste du SAN Ouest Provence, a refusé que les élus UMP, Philippe MAURIZOT et Michel LEBAN, puissent constituer un groupe ouvert à d'autres conseillers de la droite et du centre comme la loi l'y aurait pourtant autorisé.

 

En effet, la formule choisie par le Président du SAN Ouest Provence ne permettra la constitution que d'un seul groupe d'opposition : celui du Front National !

 

Malgré une demande respectueuse des représentants UMP, M. Raimondi est resté sur sa position.

 

Il a terminé son "argumentation" en tenant des propos totalement indignes du Président d'une assemblée démocratique, après que Philippe MAURIZOT ait souligné "l'aspect FN-PS" de sa "stratégie politique" ?

 

Jugez vous-même en écoutant l'enregistrement ci-dessous :

 

 

 

Cliquez sur l'image ci-dessous pour agrandir :

 LP 25 6 2014 FN-PS

 

Repost 0
Published by Philippe MAURIZOT - dans SAN Intercommunalités Métropole
commenter cet article
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 12:01

Le maire de Fos veut (encore) quitter le PS, cette fois, "si la Métropole est votée".

 

Mais René Raimondi c'est plus "Max La Menace" que "Bruce Willis"...

 

En 2007, c'est déjà dans un élan dramatiquement burlesque - et bien peu républicain - que René Raimondi menaçait de "prendre le maquis" si Nicolas SARKOZY était élu Président de la République.


Avec tout autant de navrante théâtralité, on ne compte plus les "menaces" qu'il fît - sans toutefois jamais les mettre à exécution - tout au long des épisodes du dossier incinérateur : "si Guérini ne tient pas sa promesse sur l'incinérateur, je mettrai en jeu mon mandat de maire sans état d'âme !", "si Eugène Caselli ne démissionne pas du PS, moi je le ferai !"...


Aujourd'hui, il nous remet le disque : "Si la métropole est votée, je quitte le PS !" promet-il.


Au fil de l'actualité, et il faut bien le dire, de son absence totale de résultat, le maire de Fos use et abuse de cette grosse ficelle.


René Raimondi pense qu'il suffit de "menacer" pour faire oublier dans quel camp il est !


Après avoir soutenu "son ami" socialiste Jean-Noël Guérini - qui avait promis au Fosséens que s'il était élu Président du Conseil Général il stopperait l'incinérateur -, après avoir soutenu François Hollande et nous avoir vanté l'homme et son projet - projet qui se traduit aujourd'hui par un passage en force de la Métropole, en plus d'un bilan catastrophique pour la France -, M. Raimondi - à un an des municipales - tente la Palme d'Or, il vise l'Oscar, il nous sort le grand jeu :


Il menace de quitter le navire socialiste sur lequel, depuis des années, il a tout fait pour nous faire embarquer ! C'est tellement facile maintenant de "menacer" pour tenter de faire oublier à la population la forte responsabilité politique qu'il porte dans l'avènement de tous ces fiascos.


"La menace ne sert d'arme qu'aux menacés" a écrit le grand Léonard de Vinci...


J'ajouterais qu'un homme qui veut agir ne menace pas, il fait.


Mais M. Raimondi sait très bien que les médias servent d'amplificateurs aux menaces, et jouer sur les peurs et les menaces, ça lui a particulièrement bien réussi, du moins sur le plan électoral et... jusqu'à présent.


Parce qu'en ce qui concerne "la méthode Raimondi", celle de l'outrance et du tapage, c'est moins flagrant. Avec la méthode Raimondi, c'est même l'échec garanti : incinérateur, terminal méthanier, contournement autoroutier...


Faire de la politique ce n'est pas se contenter de tenir le guichet des demandes et des supplications plus ou moins menaçantes. Faire de la politique ça nécessite bien d'autres qualités si l'on veut pouvoir obtenir des résultats pour ses administrés et pas que pour soi-même.


Et quand René Raimondi déclare dans la presse d'aujourd'hui, mercredi 29 mai 2013, que : " ce qui le motive encore plus à vouloir briguer un nouveau mandat c'est l'ambition d'emmerder (le gouvernement socialiste)", pour ma part, comme spectateur de cette nouvelle tartufferie, je ne sais plus si je dois rire ou pleurer.

 

Philippe MAURIZOT


 

Article-LP---RR-menace-quitter-PS.jpg

Cliquer sur l'article pour l'agrandir


 

 

 

 

 

LP 1 6 13-copie-1

Cliquer sur l'article pour l'agrandir

Repost 0
Published by Philippe MAURIZOT - dans SAN Intercommunalités Métropole
commenter cet article
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 17:43

 

 

VIDEO d'extraits des interventions des maires du SAN contre la Métropole imposée par le gouvernement Hollande lors du Comité Syndical du 23 novembre 2012.

 

Le Préfet délégué à la Métropole, M. Laurent Théry, représentant local du gouvernement Hollande, a déclaré aujourd'hui, vendredi 23 novembre 2012, que : "la volonté du gouvernement était ferme et déterminée" pour que "la Métropole se substitue aux intercommunalités". Ces déclarations ont engendré, au Comité Syndical du SAN Ouest Provence, auquel j'ai assisté ce même jour, des réactions plus qu'hostiles de la part des maires et des élus.

 

L'ironie de la situation, est que ce sont ces mêmes élus, pour la plupart socialistes et communistes, qui ont promu ce gouvernement et qui estiment aujourd'hui être, pour reprendre l'expression du maire de Grans : "doublement cocus".

 

Concrètement, le passage en force du gouvernement Hollande pour nous imposer - sans concertation véritable et à grande vitesse (sous deux mois) - son projet métropolitain, revient à dire que, pour les habitants de Ouest Provence, les jouets par milliers, c'est terminé !

 

Ce soir, au Comité Syndical du SAN Ouest Provence (23 novembre 2012), les élus de gauche ont eux-mêmes reconnu que la loi Sarkozy de 2010 était plus démocratique et proposait, à travers le Pôle Métropolitain et de l'aveu même de René Raimondi : "une organisation MODERNE qui permettait de continuer à DEVELOPPER le Département". Le Pôle Métropolitain de la loi Sarkozy permettait de surcroît de PRESERVER NOS RESSOURCES. Malheureusement, le nouveau gouvernement va changer cette loi POUR NOUS IMPOSER la Métropole Marseillaise.

 

NOS COMPETENCES ET NOTRE ARGENT IRONT DONC A LA METROPOLE.

 

Face à cela, ce serait croire au Père Noël, qu'espérer que le nouveau Président du SAN soit en mesure de stopper ses amis du gouvernement. L'absence totale de résultat obtenu sur l'incinérateur, le terminal méthanier, le contournement autoroutier... présage plutôt d'une nouvelle bûche.

 

Une bûche rose, assortie aux papillotes de F. Hollande : impôts, chômage, insécurité, laxisme...

 

D'ailleurs, le seul argument proposé ce soir par M. Raimondi n'est pas le combat - contrairement à ce qu'il prétend, fidèle en cela à ses habitudes en matière de communication - mais la fuite par la démission. Rappelons qu'il avait déjà promis "qu'il prendrait le maquis en cas d'élection de Nicolas Sarkozy"... (sic)

 

Ils avaient l'air malin, ce soir, tous ces élus du SAN, à vouloir démissionner en masse face à la décision autoritaire et antidémocratique d'un gouvernement qu'ils ont mis cinq ans à nous imposer et qui, seulement six mois après son avènement, leur impose une loi qui va les balayer !

 

Ils en sont réduits à nous annoncer un suicide collectif pour "sauver l'honneur" avant qu'on ne les exécute.

 

François Hollande ne leur avait pourtant pas menti en leur promettant le changement pour maintenant.

 

 

Philippe MAURIZOT

 

LP-25-11-12.jpg


Repost 0
Published by Philippe MAURIZOT - dans SAN Intercommunalités Métropole
commenter cet article

Les 10 Derniers Articles

  • MEILLEURS VOEUX POUR 2017 !
    Madame, Monsieur, Chers amis, En ce début d'année, je vous souhaite, ainsi qu'à tous ceux que vous aimez, bonheur, réussites, joie de vivre et la santé pour en profiter ! Bien amicalement, Philippe MAURIZOT
  • "FOS D'ABORD"... VRAIMENT ?
    Lors du conseil municipal du 15 octobre 2015, le dernier point à l'ordre du jour consistait à prendre position sur l'accueil d'une famille de migrants dans notre ville, avec mise à disposition d'un appartement T3 sur le c ontingent communal. La majorité...
  • Logements neufs : aveu d'échec à Ouest Provence.
    Les objectifs ambitieux (trop ambitieux ?) des élus de la majorité de OUEST PROVENCE en matière de logement sur notre territoire sont loin d'être atteints. Sur la période 2009-2014, la part globale de logements (privés et sociaux) réalisée par rapport...
  • Pour le maire, c'est "Charlie Hebdo". Pour nous, c'est "Je suis Charlie" !
    Cliquer sur le texte ci-dessus pour l'agrandir Ecoutez ci-dessous - en cliquant sur le bouton orange - l'argumentaire développé à ce sujet par Philippe MAURIZOT, lors du Conseil municipal du 20 janvier dernier.
  • CONSEIL MUNICIPAL DU 24 FEVRIER 2015 : Fos-sur-Mer mal défendue au Conseil Général et donc mal classée par l'hebdomadaire l'EXPRESS.
    Le Conseil municipal du 24 février 2015 a mal commencé. L'élu du Front de Gauche a manifesté sa colère contre le Maire en quittant la table du Conseil municipal pour aller s'installer... dans le public ! La première intervention de Philippe MAURIZOT porte...
  • JE SUIS CHARLIE
    Le 7 janvier 2015, notre démocratie a pris une balle en pleine poitrine. Des obscurantistes barbares se sont livrés à des actes de guerre au cœur même de notre capitale. Horreur, condamnation, tristesse. Plus de mots ne serviraient à rien. Maintenant,...
  • McDo à FOS : oui, mais... pas à cet emplacement !
    Lors du Conseil municipal du 15 décembre 2014, la majorité a donné son feu vert pour l'implantation d'un restaurant Mc Donald's à l'entrée sud de la ville, entre la plage, les marais salants, les arènes, l'office de tourisme et la chapelle Notre Dame...
  • REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES : le maire de Fos prend les parents pour des faisans !
    La réforme des rythmes scolaires qui s’applique aujourd’hui figurait au 38e rang des 60 engagements du candidat Hollande à la Présidentielle. Tout au long de sa campagne, ce dernier a proclamé qu’il reviendrait sur la semaine de 4 jours instaurée en 2008...
  • "FOS-SUR-MER, UN ECRIN DE VIE"... VRAIMENT ?
    Dans la nuit du samedi 16 au dimanche 17 août 2014, vers 3H15 du matin, les habitants des immeubles nord de La Saladelle ont été réveillés par l'odeur de la fumée. Des véhicules étaient en flammes sur le parking adjacent aux terrains de tennis récemment...

Association

Les amis

L'association de soutien à Philippe MAURIZOT a pour but de rassembler, pour définir et promouvoir un nouveau projet et une nouvelle politique pour la ville de Fos-sur-Mer et ses habitants, défendus par Philippe MAURIZOT.

L'association a également pour objet d'informer les Fosséens sur tous les problèmes les concernant, de défendre leurs intérêts et de leur proposer une ambition innovante et collective pour leur ville et pour eux mêmes.

Dans ce but, elle organise diverses actions.

Quel que soit votre profil et quelle que soit votre sensibilité :

 

REJOIGNEZ

L'Association de soutien à

Philippe MAURIZOT

 

Pour cela, adressez vos nom, prénom, adresse, numéro de téléphone et e-mail à :

 

philippe.maurizot@sfr.fr

 

Frais d'adhésion : 5€ par an et par personne.